Un «no deal Brexit» pourrait avoir un impact néfaste sur 4 millions de personnes atteintes d'une maladie rare


Un groupe d'experts du Royaume-Uni, coordonné par Dr. Marc Tischowitz de l'Université de Cambridge, a écrit une lettre au magazine scientifique The Lancet pour adresser des conséquences possibles d'un Brexit sans accord.

Après tout, cette décision entraînerait à l'exclusion du Royaume-Uni des 24 réseaux européens de référence pour les maladies rares. Ces réseaux ont été créés pour améliorer le soin des patients atteints de maladies rares en partageant leur expertise au-delà des frontières européennes.

 

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse de l'Université de Cambridge et l'article dans The Lancet.

Un «no deal Brexit» pourrait avoir un impact néfaste sur 4 millions de personnes atteintes d'une maladie rare
Frequency of Participation in External Quality Assessment Programs Focused on Rare Diseases: Belgian Guidelines for Human Genetics Centers

Frequency of Participation in External Quality Assessment Programs Focused on Rare Diseases: Belgian Guidelines for Human Genetics Centers

Suite à la collaboration entre Sciensano, l’INAMI et les centres belges de génétique…

En savoir plus
A la mémoire de prof. Lionel Van Maldergem

A la mémoire de prof. Lionel Van Maldergem

Le Collège de Génétique et Maladies Rares rapporte avec grand regret le décès de son…

En savoir plus
Communiquer les aneuploïdies des chromosomes sexuels détectées par NIPT

Communiquer les aneuploïdies des chromosomes sexuels détectées par NIPT

Le Comité consultatif de Bioethique de Belgique a formulé un avis (Avis n° 76)…

En savoir plus
A la mémoire de Lucien Koulischer (26 janvier 1935-9 avril 2021)

A la mémoire de Lucien Koulischer (26 janvier 1935-9 avril 2021)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du Professeur Lucien Koulischer.

Formé…

En savoir plus
Top