Un «no deal Brexit» pourrait avoir un impact néfaste sur 4 millions de personnes atteintes d'une maladie rare


Un groupe d'experts du Royaume-Uni, coordonné par Dr. Marc Tischowitz de l'Université de Cambridge, a écrit une lettre au magazine scientifique The Lancet pour adresser des conséquences possibles d'un Brexit sans accord.

Après tout, cette décision entraînerait à l'exclusion du Royaume-Uni des 24 réseaux européens de référence pour les maladies rares. Ces réseaux ont été créés pour améliorer le soin des patients atteints de maladies rares en partageant leur expertise au-delà des frontières européennes.

 

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse de l'Université de Cambridge et l'article dans The Lancet.

Un «no deal Brexit» pourrait avoir un impact néfaste sur 4 millions de personnes atteintes d'une maladie rare
Bien plus qu'une lueur d'espoir dans le traitement de la SMA de type 1

Bien plus qu'une lueur d'espoir dans le traitement de la SMA de type 1

L'Amyotrophie Spinale de type 1 est une maladie qui condamne des nourrissons à une…

En savoir plus
Le test NIPT est désormais remboursé

Le test NIPT est désormais remboursé

Une circulaire vient d'être publiée par l'INAMI pour une mise en place officielle du…

En savoir plus
Les généticiens cliniques obtiennent la reconnaissance de leur spécialisation médicale

Les généticiens cliniques obtiennent la reconnaissance de leur spécialisation médicale

Avec des années de retard par rapport à presque tous les autres pays de l’UE, la Belgique…

En savoir plus
Et soudain il y avait 15 millions d'euros

Et soudain il y avait 15 millions d'euros

"Tout le monde n'est pas forcément content avec l'annonce du remboursement du test…

En savoir plus
Top